dimanche 31 juillet 2016

En cas de peur, prendre refuge

Que peut faire un bouddhiste quand il ressent des appréhensions ?

Prendre refuge, bien sûr !

Cf. les causes de la prise  de refuge.
Les causes communes à tous les bouddhistes sont au nombre de deux :
* crainte à l'égard des souffrances (des états infortunés en particulier, et du samsara en général)
* confiance en les Trois Joyaux, pourvus des qualités nécessaires pour protéger contre toutes peurs

Le mahayana ajoute une 3e cause : la compassion envers les autres êtres en proie à la souffrance.

Que l'on invoque le Maître, Tara, un autre Bouddha, ou que l'on récite le Soutra de la sagesse, cela revient en fait à prendre refuge en eux, cad en les Trois Joyaux.
 Il faut et il suffit de le faire avec foi.

NB Prendre refuge avec foi n'empêche pas de vieillir, de tomber malade, de mourir, etc.
Cela permet d'affronter de telles expériences avec sérénité, sans trop puis sans plus en souffrir.


La prise de refuge fait le bouddhiste

Etre ou non bouddhiste se définit par le fait d'avoir ou non pris refuge en les Trois Joyaux.

Toute activité fondée sur la prise de refuge relève a priori de la pratique bouddhiste.
Pas seulement les méditations ou récitations de mantras.
Par exemple, une activité neutre et banale comme de faire le ménage peut relever de la pratique si elle est présidée par la prise de refuge.

Alors, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?



 

jeudi 28 juillet 2016

Bon sens populaire


Communiqué d'Abdennour Bidar à l'AFP au sujet des attentats à répétition de ce mois de juillet 2016

"Depuis janvier 2015, une série d'actes barbares frappe notre France et nous meurtrit profondément. Perpétrés au nom de l'islam, ils sont aussi bien le fait d'esprits malades que l'une des expressions les plus aiguës de la crise radicale dans laquelle sombre aujourd'hui la civilisation arabomusulmane. De là, une très grande difficulté d'analyse : quel lien entre ces cas psychiatriques isolés et l'état général d'une civilisation ?

D'aucuns disent qu'il n'y en a pas. Ils sont aveugles. Comme je l'ai montré dans ma Lettre ouverte au monde musulman, ceux qui nous agressent aujourd'hui sont parmi les métastases les plus meurtrières d'un cancer généralisé de l'Islam - qui tue à travers ses éléments les plus pathogènes. Chez les plus fragiles psychologiquement, comme du côté des régions du monde musulman les plus déstabilisées par les affrontements entre volontés de puissance locales et occidentales, le cancer de l'Islam trouve le terrain le plus favorable pour déchaîner son appétit de destruction.

Ne nous y trompons pas, nous recevons jusqu'ici les éclats d'une déflagration géante dont l'origine est le wahhabisme de l'Arabie saoudite. C'est elle l'épicentre du cancer - elle qui abrite les lieux saints de La Mecque et de Médine en trahissant honteusement leur sacralité. Égarée en effet par son obscurantisme depuis le XVIIIe siècle, cette région du monde a désormais pourri le monde musulman tout entier avec l'argent de son pétrole, qui lui a donné le moyen maléfique de contaminer et de faire dégénérer une civilisation dans le néant de son propre obscurantisme, vide de toute spiritualité digne de ce nom.
Plusieurs choses à faire face à cela, pour nous musulmans : réinventer de fond en comble une authentique culture spirituelle - de paix, de non violence, de fraternité universelle, de liberté de chaque conscience face aux dogmes, aux normes et aux mœurs de la tradition, et enfin d'égalité entre les femmes et les hommes.

Tous les musulmans qui osent dire qu'une telle culture est majoritaire en Islam sont trop optimistes. Ils prennent leur cas pour une généralité, et ne voient pas ou sous-estiment gravement la prolifération galopante de l'intégrisme. Cette persistance à ignorer la profondeur et l'ampleur du mal fait courir un terrible danger non seulement à leur propre liberté mais aussi au monde humain.

Trois choses à faire aussi face à ce cancer au cœur de l'Islam, pour nous français aujourd'hui. Déclarer la fraternité au lieu de déclarer la guerre, c'est-à-dire refuser le piège de la haine entre les identités et se solidariser dans l'affirmation de nos valeurs sans se laisser désunir par rien de ce qui nous agresse. Avoir le courage et la force de lutter non seulement contre la radicalisation des candidats au terrorisme mais interdire et punir sur notre territoire toute manifestation publique d'un islam intégriste, dont le critère simple est la contradiction avec notre culture - valeurs, lois, art de vivre. Avoir le courage enfin de ne plus entretenir de relations commerciales et diplomatiques indignes et lâches avec des États musulmans fondés sur le pouvoir d'une religion archaïque, intolérante et expansionniste - Arabie Saoudite, Iran, etc.

Ma conscience d'être humain et ma responsabilité de philosophe de l'Islam me conduisent aujourd'hui à répéter tout cela - et je le ferai encore coûte que coûte jusqu'à ce que l'Islam se régénère entièrement. De même, autre chose que je redis inlassablement, chacun a maintenant sa responsabilité face aux tragédies et aux périls du temps présent : non musulmans et musulmans ensemble, à nous tous échoit le devoir de lutter pour la paix à toutes les échelles."

mardi 26 juillet 2016

La condition féminine

Edifiant...

Violences envers les femmes dans le monde: l’état de la situation



Attaque dans l'église Saint-Etienne-du-Rouvray - union contre la barbarie

Hélas, hélas, ce matin, c'est pendant une messe dans une église de Seine-Maritime que deux détraqués ont fait irruption. Ils ont égorgé le prêtre, le Père Jacques Hamel, âgé de 86 ans... Un monsieur qui assistait à l'office a été grièvement blessé.


Je joins mes prières à toutes celles qui sont faites de par le monde pour toutes les victimes de meurtres, où qu'ils soient perpétrés, de quelque manière qu'ils soient commis.


Puisse le bon sens prendre le dessus, pour un peu plus d'éthique et de paix.

Puissent les communicants faire preuve d'un minimum de déontologie.

Puissent les personnalités faire passer l'intérêt public avant leurs intérêts personnels.

Puisse la notion de respect être mise en place d'honneur dans tous les programmes d'éducation et de formation, tous âges confondus.

samedi 23 juillet 2016

Incitation au vol ?

Est-il vraiment utile d'expliquer au JT de 20h que les voitures présentent des failles de sécurité et que le gadget électronique pour en profiter est facile à acquérir à bas prix ?...

Image pour le résultat associé aux actualités



Munich - Kaboul - Japon

Prières et condoléances pour les victimes de Munich (10 morts et 27 blessés) et de Kaboul (au moins 80 morts et 231 blessés

mercredi 20 juillet 2016

"Karmathérapie" et réincarnation

Au détour de cet article, je viens d'apprendre l'existence de la "karmathérapie", fort en vogue aux USA, paraît-il. :-)

L'incroyable histoire de James Leininger, l'enfant réincarné

James est un garçon américain pas comme les autres. Dès 2 ans, son comportement étonne et dérange. Après des années d’interrogations et de recherches, ses parents arrivent à cette conclusion : il est la réincarnation d’un pilote de chasse de la Seconde Guerre mondiale…

Choisir ses amis

 Dans Brève instruction sur les conduites de bodhisattva, Atisha attire l'attention sur l'importance des amis et leur influence sur nous.

Recherchez des amis qui banissent le mal et cultivent qualités et vertus, et entretenez avec eux une relation harmonieuse. Respectez et honorez les personnes de qualité.
Evitez avec tact quiconque susciterait en vous des facteurs perturbateurs.

mardi 19 juillet 2016

Le sens des mots

Formuler sa pensée n'est pas simple.
Transmettre la pensée d'autrui, est-ce faisable ?

Comprendre sa propre pensée n'est pas si facile.
Comprendre la pensée d'autrui, ... Est-ce vraiment possible, tant qu'on n'est pas arya ?

Passer d'une langue à une autre, d'une culture à une autre : encore plus compliqué...

Exemple tout simple :
Des mots comme oeil, oreille, corps, etc., que désignent-ils ?
a) Dans la terminologie bouddhiste, ils désignent les sens, c'est à dire les facultés sensorielles.
b) En français,  ils désignent les composantes physiques qui servent de support (ou de siège) aux sens.

Par conséquent, les connotations d'un mot tel que "corps" ལུས་ sont sensiblement diverses pour a) et b)
Entre autres, pour a), il n'est de "corps" ལུས་ que vivant, c'est-à-dire relié à un continuum mental. Après la mort, il y a un cadavre, une dépouille, mais plus un "corps" ལུས་.
b)  En français, "corps" est le terme privilégié pour désigner le cadavre...

Autre exemple :
Le mot tibétain ཡི་གེ་ est traduit par "lettre".

Le petit problème est qu'il ne désigne pas les signes graphiques dénommés lettres, mais les sons représentés par ces signes graphiques.
ཡི་གེ་ est donc objet de l'ouïe, et non de la vue...
Ce qui est perçu par la vue, c'est ཡིག་གཟུགས་ : forme (représentant) un phonème. 

Conseils de vie par Atisha


Dans les Instructions condensées sur les conduites de bodhisattva, Atisha donne entre autres ces précieux conseils :


Ne prenez pas les souffrances pour des bonheurs.
Repoussez le sommeil, la torpeur, la paresse et la distraction ; prenez conscience que la mort est inéluctable.
Toute vertu, même minime, accomplissez-la avec diligence.
Tout méfait, même insignifiant, excluez-le catégoriquement.
Sauf pour le bienfait de l'Enseignement, n'ayez d'intérêt ni pour la nourriture ni pour les vêtements ni pour rien de ce genre.
Ayez des désirs modestes et sachez vous contenter de ce qui vous échoit.

lundi 18 juillet 2016

La vie est brève...

Précieux conseil d'Atisha : aller à l'essentiel, en laissant de côté le superflu.

La vie est brève, les connaissables sont nombreux,
Et nous ne savons combien de temps nous vivrons.
Aussi, tel le cygne qui sépare le lait de l'eau,
Consacrons-nous à accomplir nos objectifs suprêmes !

samedi 16 juillet 2016

De la forme

"La forme" est l'une des trois catégories de phénomènes composés, nés de causes et conditions, et donc impermanents.

Les phénomènes qui relèvent de la forme sont dotés entre autres propriétés de la faculté de réagir en présence d'autres phénomènes composés. 

Les formes sont soit externes soit internes, cad sont ou non reliés à un continuum mental (cad au continuum d'un individu).

Les formes externes sont réparties en 5 groupes :
* sphère de la forme à proprement parler => phénomènes perceptibles par la vue (2 subdivisions : forme/contour et couleur)
* sphère du son => phénomènes perceptibles par l'ouïe
* sphère de l'odeur => phénomènes perceptibles par l'odorat
* sphère du goût => phénomènes perceptibles par le goût
* sphère du contact -=> phénomènes perceptibles par le toucher

Les formes internes sont également réparties en 5 groupes :
* sens de la vue
* sens de l'ouïe
* sens de l'odorat
* sens du goût
* sens du toucher 
Ces 5 formes internes peuvent être soit  actives (patentes) soit inactives (latentes) : durant le sommeil, ces cinq sens sont en veilleuse, contrairement au sens mental qui fonctionne jour et nuit.

A noter :
Il ne faut pas confondre le sens et son support organique.
Par exemple, le sens auditif a pour "support" l'appareil auditif, etc.

Les quatre attitudes vertueuses


དགེ་སྦྱོང་གི་ཆོས་༤    Encore une expression difficile à traduire !

dge : vertu, ce qui est vertueux (au sens de "cause de bonheur")
sbyong : apprendre, s'exercer, s'entraîner
gi : particule grammaticale de liaison "de"
chos : dharma, phénomène 
bzhi : quatre

Le sens en revanche est clair :
Ne pas répondre au blâme par le blâme.
Ne pas répondre aux coups par des coups.
Ne pas répondre à la colère par la colère.

Ne pas répondre aux critiques par des critiques.

Comment fait pour y parvenir ?
Il faut cultiver le facteur mental vertueux "non irritation" ("non hostilité") : zhe sdang med pa, remède à la colère, la rancune, l'animosité, la jalousie, la malveillance.

Par définition, ce facteur mental consiste à ne pas éprouver de malveillance à l'égard d'autres êtres, de la souffrance et/ou de quoi que ce soit à l'origine de souffrance.

La paix sur terre


Une bien belle chanson de Jean Ferrat, de son vrai nom Jean Tenenbaum, qui chantait d'expérience...

vendredi 15 juillet 2016

Massacre à Nice

Sincères condoléances aux victimes, directes et indirectes !...

Pas de mots pour "commenter" l'horreur, issue de l'ignorance et ses tristes séides.




vendredi 1 juillet 2016

Ven Dagpo Rinpoche à Pomaïa les 9 et 10 juillet 2016



Dagpo Rinpoce
Istituto Lama Tzong Khapa
Thème de l'Enseignement : Les 100 Conseils de Pa Dampa Sangye aux gens de Ding-ri.