vendredi 17 mars 2017

Tashi et le moine

Arte -  Replay
 La rencontre, dans l'Himalaya, entre une petite fille en souffrance et un moine plein d'amour. Un documentaire rayonnant récompensé dans de nombreux festivals.


Enfances nomades (long métrage)


Dimanche 19 mars à 11h00  
cinéma Le Brady
39 bd de Strasbourg PARIS (10e arrdt)

en présence de l’auteure mongole ULZIITUGS L.
à l’occasion de sa venue en France pour la sortie de son livre 
Aquarium,  Nouvelles de la Mongolie d'aujourd'hui 

Réservations  :
06 07 62 93 77 ou Emilie@borealia.eu
Billetterie au cinéma ou sur www.borealia.eu
 


mercredi 15 mars 2017

Un ami nous a quittés... Le Dr Luigi

E' scomparso Luigi Amadio, anima della Fondazione Santa Lucia ...


*

*

Morto Luigi Amadio direttore generale Fondazione Santa Lucia

*
Prières pour le Dr Luigi Amadio, un généreux ami qui nous fit découvrir Rome (ses collines, ses temples, ... ses restaurants et ses glaces...), et qui a consacré sa vie à la Fondation familiale et à la cause des handicapés.

dimanche 12 mars 2017

Dagpo Rinpoche à Beausoleil mi-mai


Mönlam chenmo / Grande Prière

Du 3ème au 15ème jours du 1er mois lunaire, les guélougpa célèbrent le Mönlam (smon lam chen mo) placé sous la présidence du Ganden Tripa (le chef suprême de l'école gelugpa).
Ces festivités commémorent les joutes en pouvoirs supranormaux, qui opposèrent autrefois à Shravasti le Bouddha Shakyamouni et six grands Maîtres hindouistes, et dont le Bouddha sortit vainqueur.

Depuis son instauration à Lhasa par Jé Tsongkhapa en 1409, le Mönlam est l'une des plus grandes fêtes tibétaines. Jusqu'à l'invasion du Tibet, la seule interruption avait duré vingt ans, au début du XVIème siècle, par décret pris par les dirigeants Tsangpa karma-kagyu.



vendredi 10 mars 2017

Intronisation du 42e Sakya Trizin


L'école sakyapa a un nouveau chef depuis hier, le 9 mars 2017.

La cérémonie d'intronisation de Ratna Vajra Rinpoché, né le 19 novembre 1974,  s'est tenue au monastère Sakya Magon Thubten Namgyal Ling, à Puruwala dans l'Himachal Pradesh, en présence de son père et prédécesseur.

Sakya Trizin Enthronement – Information on the 42nd Sakya Trizin ...




Création d'un Centre d’études interdisciplinaire sur le bouddhisme


Apporter une connaissance de qualité » sur le bouddhisme. C'est ce souhait que porte depuis près de deux ans Catherine Despeux, professeur ...
 
Tout juste créé, le Centre d’études interdisciplinaire sur le bouddhisme est un projet commun entre l’Inalco, l’EPHE et le Collège de France.

lundi 27 février 2017

mercredi 15 février 2017

La méditation selon ... Nicole Ferroni

Vidéo postée par Nicole Ferroni le 14 mai 2013
Invité : Christophe André

mardi 14 février 2017

Un long soliloque de Geshe Potowa

Les enseignements des geshe kadampa en général, et de Géshé Potowa en particulier, sont de purs joyaux - puissants, percutants et limpides.

En voici un exemple avec ce lojong téléchargeable sur la toile :

Le long soliloque de Geshé Potowa Je rends hommage à tous les ...

Je rends hommage à tous les Lamas des trois temps. Parce que nous n'avons pas réalisé notre esprit, nous errons depuis ...

jeudi 9 février 2017

Trichén Könchog Chöpel, 35e Ganden Tripa

Jam-yang1 Lama Könchog Chöpel (1573-1646)

Le 35e Ganden Tripa (de 1627 à 1637 ou de 1630 à 1638) est né à Dranang Gönzhöl, dans le Lhokha, au Sud du Tibet, en l'an du coq d'eau du 10e cycle. Tout jeune encore, il montre des dispositions impressionnantes et il révèle de très puissantes empreintes en lien avec le Dharma. Entre autres, il ne cesse de réclamer à ses parents l'autorisation d'aller à Sangpu suivre les sessions estivales d'Enseignements. Bientôt il prend les vœux d'upasaka auprès du maître Sönam Gyel, à Tashi Chöling. A douze ans, il entre à Dagpo Datsang, et reçoit l'ordination mineure - de sramana - du supérieur, Lopön Losang Chöpel, qui lui confère le nom Könchog Chöpel.

Le jeune moine fait des études brillantes en sutra et tantra. Après avoir obtenu le titre de rabjampa - docteur en philosophie - à 22 ans à l'issue de débats soutenus à Tséthang, sur les conseils de l'abbé retiré Khènsur Jampa Tènpa(18e abbé de Dagpo Datsang), il va dans le Centre poursuivre sa formation à Kyishö ainsi qu'à Ratö, où se trouve un précieux commentaire manuscrit du Pramanavartika, un exemplaire unique qui ne sort jamais de l'enceinte. Devenu géshé de Ratö, et déjà doté d'une solide réputation d'érudit, à 24 ans, il reçoit l'ordination majeure du 25e Ganden Tripa, Gyelkhang Tsépa Peljor Gyatso (1526-1599), après quoi il accomplit le cursus en tantras de Gyutö.

En sus des Maîtres déjà cités, Trichén Könchog Chöpel reçoit également des transmissions de la part du  30e Ganden Tripa, Trichén Lodrö Gyatso (1546-1618), du 3e Dalaï Lama, Sönam Gyatso (1543-1588) ou encore de Dromtawa Lodro Chöpel. Il étudie le sanskrit avec Nangzè Dorjé Khöntön Peljor Lhündrub (1561-1637), qui sera également l'un des maîtres du 5e Dalaï Lama depuis ses 17 ans.

Après un fructueux séjour dans le Kham en 1600, de retour dans le Centre, Géshé Könchog Chöpel est invité à donner des enseignements à Sangpu Ratö et à Gyutö. Il est également sollicité pour donner des initiations d'Avalokiteshvara et Acala ainsi que des enseignements au 4e Dalaï Lama, Yönten Gyatso (1589-1617).
Bientôt, il assume les fonctions d'abbé successivement dans pas moins de quinze monastères dont Ratö, Gyutö en 1612, Rinchenling en 1616, Sangpu en 1620 - la notoriété qu'il acquiert dans ces trois monastères lui vaut le titre de Lingmè Chöjé -, Kyormolung, Sangkhar, Ölkha Zinchi, Loseling en 1623 et Ganden Shartsé en 1625.

Dagpo Rinpoche indique que Trichén Könchog Chöpel fut également abbé de Dagpo Datsang - une première fois, il avait dû se récuser parce qu'il venait de prendre la charge abbatiale de Sangpu, mais il s'était fait remplacer par l’un de ses disciples, Jétsün Jampa Chöchog - 21ème abbé -, qui accomplit deux mandats et composa un excellent commentaire2 de l’Abhidharmakosha, encore aujourd'hui étudié à Dagpo Datsang.

Lingmè Chöjé Könchog Chöpel accède enfin au siège abbatial de Ganden, en 1626 ou en 1629-1630 selon les sources, et à ce titre, de longues années durant, il préside les cérémonies du Mönlam et donne les Enseignements traditionnels à cette occasion, tels que les Jataka - vies antérieures du Bouddha.

En outre, à partir de 1627, Trichén Könchog Chöpel, nommé tuteur junior, prend en main la formation du jeune 5e Dalaï Lama (1617-1682) à Drépung Loséling. A nouveau, il seconde le Panchen Lama, le tuteur principal, qui préfère continuer à résider à Tashi Lhünpo. Les deux maîtres ont l'habitude d'œuvrer de concert. Au début des années 20, ils sont parvenus à négocier l'accord qui a évité une guerre sanglante entre le roi Tsangpa et les troupes mongoles, après quoi ils ont eu la lourde tâche d'identifier la réincarnation du 4e Dalaï Lama parmi les trois candidats retenus par le comité de recherche. C'est donc Trichén Könchog Chöpel qui enseigne à leur illustre élève les cinq grands traités depuis les bases et il lui transmet deux fois Le Grand Lamrim de Jé Tsongkhapa.

En sus de son érudition, Trichén Könchog Chöpel est également réputé pour ses pouvoirs tantriques. Ainsi, lors d'un séjour sans sa région natale, le Lhokha, à l'invitation de Zurkhang Sharpa, il sauve la population de la sécheresse en énonçant des paroles véridiques : "Que la pluie tombe si je suis la réincarnation Panchen Jampa Lingpa !"

Un tel maître aux multiples qualités ne peut qu'attirer à lui de nombreux disciples. Les plus connus sont Lhawang Peljor - dépositaire de la lignée de transmission du Pramana-samuccaya -, Khénchén Könchok Tènzin (1623-1684) et bien sûr le 5e Dalaï Lama.

Après son décès survenu à Sang-ngag Khar en 16463, le stupa de style namgyel érigé à la mémoire de Trichén Könchog Chöpel est placé dans le temple Lima Lhakhang à Ganden selon la tradition qui se maintiendra jusqu'en 1959.

Pour mieux connaître ce grand Maître, si vous comprenez le tibétain, n'hésitez pas à vous reporter à sa biographie, qui figure dans le volume Nya des œuvres du 5e Dalaï Lama, sous le titre de 'Jam dpal dbyangs chos kyi je dKon mchog chos 'phel gyi rtogs brjod mkhas pa'i rna rgyan.


1 Ici, titre prestigieux délivré par le 5e Dalaï Lama à ses maîtres principaux.
2 mZod tika mthong b don ldan.
3 1644 selon certaines sources

Réincarnation et Dalaï Lama

Conference held in European Parliament - Reincarnation of Dalai Lama: Why it Matters to China

BRUSSELS: Office of Tibet Brussels organised a two-hour long conference in the European Parliament (EP) on Reincarnation of Dalai Lama: Why it Matters to China, yesterday. And it was co-hosted by the major political groups in the EP, European Peoples Party (EPP), Socialists and Democrats (S&D), Alliance of Liberals and Democrats for Europe (ALDE) and the Greens/European Free Alliance.

Two experts on the subject presented their views
1) Ven. Dagpo Rinpoche
2) Ms Marie Holzman

mardi 7 février 2017

Karmas puissants ou faibles


Être effectué 1. toujours, 2. avec fougue, 3. sans contrepartie (litt. sans remède) -

Et les karma concernant les bases dotées de grandes qualité ou importantes pour soi,

Se subdivisant en deux - 4. envers un personnage de qualité ou 5. quelqu'un de bienveillant,

Ces cinq (critères) rendent puissant n'importe quel karma, vertueux ou  non  vertueux. 
(extrait du Lamrim de Gomchen Nag-gi Wangpo)

lundi 6 février 2017

Programme de la semaine

Ca va être dur à tenir...


dimanche 5 février 2017

Hauts et bas du samsara

Un chapitre du Lamrim met en évidence les six pires maux du samsara, dont le fait qu'on ne peut jamais être sûr de rien (absence de certitude) ou encore le fait qu'on ne cesse de passer par des hauts et des bas.

Des exemples ?
L'actualité en regorge. On n'a que l'embarras du choix pour illustrer le sujet.

Dans un premier temps, méditer sur ces points en lien avec soi-même permet de cultiver le renoncement au samsara, c'est-à-dire le dégoût, l'horreur envers le samsara.
Cela rend capable d'élargir dans un second temps la méditation à autrui avec pour effet de développer de la compassion à son égard.

Sinon, hélas, les faits divers risquent d'avoir surtout pour effet de stimuler les facteurs perturbateurs, dont la cruauté.
Haro sur le baudet !

samedi 4 février 2017

Légal et/ou moral

Aucune envie de patauger dans de nauséabonds marécages politico-médiatiques.

Juste un constat, mi amusé, mi-navré.
Le terme "moral" semble être subitement redevenu prononçable, après un long bannissement.
La morale mise, sinon à l'honneur, du moins à la une !

Comme quoi "impossible n'est pas français".
Comme quoi  aussi "les voies du Seigneur sont impénétrables".
Mais, quand même, c'est pas toujours "çui qui dit qui l'est".

Le poète a toujours raison - enfin, parfois...
Que, lorsqu'on vient d'en rire, on devrait en pleurer ! 
 

Dechen histoire d'un jeun moine tibétain

 Dechen - film d'animation

 C’est l’histoire d’un jeune moine tibétain prénommé Dechen qui s’est trouvé une nouvelle passion : s’occuper d’une jeune fleur.


Guillaume de Rubrouck - CD

Guillaume de Rubrouck - "Itinerarium ad Partes Orientales" par l ...

La Compagnie artistique "La Camera Delle Lacrime" a réalisé un nouvel enregistrement "Itinerarium ad partes orientales : Guillaume de Rubrouck", inspiré de l'histoire de Frère Guillaume qui, vingt ans avant le voyage de  Marco Polo, se rend à Karakorum, ancienne capitale de l'Empire mongol qui s'étendait alors de Pékin à Budapest.

Les directeurs artistiques ont voulu faire entendre la diversité des chants qu'a pu entendre Frère Guillaume lors de sa traversée des steppes et également la grande diversité culturelle qui régnait à Karakorum au XIIIe siècle.

Lien pour télécharger l'album :

Les qualités du Maîtres


Quelqu'un qui, par l'observance de l'éthique, a dompté le cheval de son esprit ;

Qui l'a rendu docile par la concentration et avec les cordes de la mémoire et de la vigilance ;

Qui voit la profonde aséité avec l'œil de la sagesse ;

Qui a beaucoup étudié

Et  qui a des qualités supérieures à  celles des disciples ;

Qui comprend l'aséité, même si c'est seulement au travers des textes et des raisonnements ;

Qui est "un habile orateur " en ce sens qu'il est habile à guider d'étape en étape ;

Qui est de nature compatissante car il enseigne mû  par la compassion :

Qui parle avec une joie constante et  avec enthousiasme

Et qui donc a rejeté toute lassitude.



Les cinq qualités que sont les trois entraînements, la compréhension de l'aséité et la compassion,

Sont les plus importantes, mais lorsque, de par l'époque, elles sont difficiles à trouver,

Entre les défauts et les qualités, celui qui montre plus de qualités convient.  
(extrait du Lamrim de Gomchen Nag-gi Wangpo)

vendredi 3 février 2017

Les qualités du disciple


Avoir rejeté toute attitude partisane et ressentir une puissante aspiration,

Être nanti de l'intelligence qui discerne ce qui est voie spirituelle et ce qui ne l'est pas,

Lors de l'écoute de l'enseignement, avoir l'esprit parfaitement fixé sur lui -

Faites en sorte de réunir toutes (ces qualités), qui sont les caractéristiques d'un disciple.
(extrait du Lamrim de Gomchen Nag-gi Wangpo)

jeudi 2 février 2017

Monastère de Dagpo Datsang à Kais


Vidéo postée le 20 janvier 2017 par Sunny S

mercredi 1 février 2017

Samsara : manie de tourner en rond


Le bouddhisme "moderne" - un exemple japonais


 
   Bien sûr, la prudence élémentaire recommande de ne pas prendre à la lettre ce qui est écrit dans les journaux - quels que soient les sujets abordés !
Mais il n'en reste pas moins que les valeurs éthiques et spirituelles ne brillent pas partout au firmament.
 
Tant qu'à avoir l'esprit de contradiction, c'est une période idéale pour ramer à contre-courant !

De la mémoire des chats

Chiens et chats: Et si les deux espèces possédaient la même intelligence?

Selon cet article, les chats sont considérés par "la plupart des scientifiques" comme dépourvus de "mémoire épisodique".

Voilà qui m'étonne !
Soit les scientifiques en question n'ont jamais vécu avec des chats, soit les chats que j'ai fréquentés dans cette vie étaient tous des exceptions.

mercredi 25 janvier 2017

Quelques prochains Nouveaux Ans

2017

Nouvel An chinois                   : 28 janvier
Nouvel An vietnamien = Têt   : 28 janvier
Nouvel An  tibétain = Losar  : 27 février  
Nouvel An khmer                     : du 13 au 16 avril
Nouvel An laotien                    : du 13 au 16 avril
Nouvel An thaï                         : du 13 au 15 avril
Nouvel An sri lankais               : 14 avril

Apparemment, pas grand chose d'absolu là-dedans.
Que du conventionnel.

Et plusieurs rattrapages possibles, en cas de retard pour présenter les vœux !


A quoi on passe son temps

dans le samsara...


lundi 23 janvier 2017

"Nowhere to Call Home: A Tibetan in Beijing" de Jocelyn Ford

"Nowhere to Call Home: A Tibetan in Beijing" 

 de Jocelyn Ford


Date : Vendredi 3 février 2017 de 14h à 17h
Lieu : Auditorium de l’Inalco – 65 rue des Grands Moulins 75013 Paris


Communication introductive de Lara Maconi (CNRS, Inalco)
Discussion avec le public en connexion avec la réalisatrice, Jocelyn Ford, et en présence de Katia Buffetrille (EPHE) et Lara Maconi

Le film documentaire Nowhere to Call Home: A Tibetan in Beijing (2015) suit le parcours de Zangta, une jeune femme migrante tibétaine qui, avec son fils, quitte son village natal au Kham (province du Sichuan) pour tenter sa chance à Pékin. Plusieurs problématiques autour de l'identité sont abordées dans le film: la question de l’identité sociale et du sort des migrants ruraux dans les métropoles chinoises ; la question de l’identité ethnique, car Zangta est une femme tibétaine dans la Chine des Han ; la question, enfin, de l’identité de genre, car Zangta entretient des relations très compliquées avec sa famille restée au village à cause de son statut de femme. Les obstacles majeurs ne viennent en effet pas exactement de là où on s'attendrait: l'environnement urbain pékinois est dur et hostile, mais ce sont les traditions de son propre clan qui montrent une certaine réalité de la condition féminine dans les régions rurales tibétaines. Le parcours de Zangta est l’histoire de l’émancipation d’une femme, une Tibétaine, en Chine.
Nowhere to Call Home aborde un thème de grande actualité d’une façon très nuancée. Sans rien laisser à la complaisance, le film parle de la situation de femmes dans les régions rurales tibétaines, une problématique qui demeure à ce jour très peu étudiée. Ce film a été traduit en onze langues et a reçu plusieurs prix en Europe et en Asie, le prestigieux Japan Prize for Educational Documentaries, entre autres.

Plus d'informations : http://tibetaninbeijing.com/

Jocelyn Ford est une journaliste radiophonique, réalisatrice et éducatrice américaine basée à Pékin. Elle vit en Asie depuis 35 ans, Tokyo d’abord, Pékin, ensuite ; d’ici elle anime Marketplace, une émission pour la radio publique américaine qui traite de faits ‘mineurs’ d’injustice sociale ordinaire. Suite à la réalisation de Nowhere to Call Home, Jocelyn anime des workshops de sensibilisation à la question de l’alterité culturelle dans les écoles chinoises.

lundi 16 janvier 2017

De la compétition

Propos tenus par Monsieur Albert Jacquard il y a quelques années - la suite des événements semble lui donner raison, hélas.


 Vidéo postée le 13 septembre 2013 par Jack Herer

samedi 14 janvier 2017

En espérant que ce soit vrai...

 L'année 2016 s'est avérée relativement peu meurtrière sur le plan militaire

Le monde n'a connu l'an dernier « que » huit guerres ayant fait directement 120.000 morts, bien moins que dans les années 1990. Cela peut sembler invraisemblable...

vendredi 13 janvier 2017

Prières pour J. Kuhn, l'un des fondateurs du monastère de Rikon


Le 11 janvier 2017 ont eu lieu, dans l'église réformée de Zell (canton de Zurich), les obsèques de Jacques Kuhn (15 février 1919 - 30 décembre 2016) ...

Pdf : Ici

jeudi 12 janvier 2017

Du pronom indéfini (et de la vie en société)

Il était une fois quatre individus qu'on appelait
Tout le monde - Quelqu'un - Chacun - et Personne.
Il y avait un important travail à faire,
Et on a demandé à Tout le monde de le faire.
Tout le monde était persuadé que Quelqu'un le ferait.
Chacun pouvait l'avoir fait, mais en réalité Personne ne le fit.
Quelqu'un se fâcha car c'était le travail de Tout le monde !
Tout le monde pensa que Chacun pouvait le faire
Et Personne ne doutait que Quelqu'un le ferait…
En fin de compte, Tout le monde fit des reproches à Chacun
Parce que Personne n'avait fait ce que Quelqu'un aurait pu faire.

Moralité :
Sans vouloir le reprocher à Tout le monde,
Il serait bon que Chacun
Fasse ce qu'il doit sans nourrir l'espoir
Que Quelqu'un le fera à sa place…
Car l'expérience montre que
Là où on attend Quelqu'un,
Généralement on ne trouve Personne


mercredi 4 janvier 2017

Carte du Tibet


lundi 2 janvier 2017

SS le Dalaï Lama à Bodhgaya

Site ICI

Programme ICI

Webcast du 3 au 14 janvier ICI

Des conditions du bonheur

« L'essence de la philosophie est qu'un homme devrait vivre de manière à ce que son bonheur dépende aussi peu que possible de causes extérieures.», aurait Epictète.

Je n'ai pas d'idée tranchée sur l'essence de la philosophie, mais je suis plutôt d'accord sur le fait qu'il vaut mieux ne pas laisser le bonheur dépendre des causes et conditions extérieures. Sinon, ...

Selon un proverbe tibétain, le secret pour bien vivre...

Le secret pour bien vivre et longtemps est :
Manger la moitié,
Marcher le double,
Rire le triple et aimer sans mesure ...

dimanche 1 janvier 2017

Meilleurs Voeux pour 2017

Je vous présente mes voeux les plus chaleureux 
de santé et sérénité !

Je formule des voeux ardents pour un monde plus respectueux et plus harmonieux.



Afficher l'image d'origine

Celui qui se tient paisible, 
ayant abandonné toute idée de victoire ou de défaite, 
se maintient heureux.
(Bouddha)

samedi 24 décembre 2016

Noël

Puisse la magie de Noël rendre ce monde meilleur, plus respectueux, plus ouvert !
Puissent la sagesse gouverner les esprits et l'amour emplir les coeurs !

Mes voeux très chaleureux à tous ceux qui célèbrent Noël et/ou Hanoucca.

Toute ma sympathie et mes meilleurs voeux aux personnes isolées, affligées, angoissées.

mardi 20 décembre 2016

De mal en pis

Les Tibétains, qui aiment bien plaisanter, racontent souvent des histoires d'Akou Tönpa, "Oncle Guide". Beaucoup sont grivoises, d'autres juste facétieuses, toutes incitent à la logique.

Ainsi, au quidam qui lui demande comment ça s'est passé, Akou répond :
"Au début, assez mal.
- Ah ! Et après ?
- Ca a été de pire en pire."

Voilà qui, hélas, décrit bien la situation, entre attentats - à Berlin mais pas que ... - et bombardements, catastrophes pseudo naturelles, montée des intégrismes de tous genres.
Indécrottable samsara...

J'aimais bien cette chanson quand j'étais petite... 

Car si la situation est certes désespérante, elle n'est pas irrémédiable.
Une voie existe. Qui prône d'unir qualités du coeur (amour, compassion) et sagesse. Et ainsi d'atteindre l'Eveil, libération incluse.

En revanche, s'escrimer à améliorer le samsara pour y rester, ...


mardi 13 décembre 2016

Compassion pour

... ceux qui doivent apprendre notre belle langue française :


Découverte capitale à Harvard - de l'importance de la culture générale

Des chercheurs de Harvard ont découvert des moines avec des capacités surhumaines dans l’Himalaya 

Puisse un généreux mécène offrir à la bibliothèque de Harvard les ouvrages d'Alexandra David-Néel ou autres traités de grands voyageurs ! Et pourquoi pas quelques DVD d'Arnaud Desjardins.
Il y aurait aussi des informations intéressantes à glaner du côté des Yamabushi et du Shugendo au Japon.

Cela pourrait faire gagner quelques décennies, voire quelques siècles, à nos valeureux chercheurs occidentaux. :-)
Des chercheurs de Harvard ont découvert des moines avec des capacités surhumaines dans l’Himalaya - See more at: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/chercheurs-de-harvard-ont-decouvert-moines-capacites-surhumaines-lhimalaya.html#sthash.l7UWg3yj.dpuf
Des chercheurs de Harvard ont découvert des moines avec des capacités surhumaines dans l’Himalaya - See more at: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/chercheurs-de-harvard-ont-decouvert-moines-capacites-surhumaines-lhimalaya.html#sthash.l7UWg3yj.dpuf
Des chercheurs de Harvard ont découvert des moines avec des capacités surhumaines dans l’Himalaya - See more at: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/chercheurs-de-harvard-ont-decouvert-moines-capacites-surhumaines-lhimalaya.html#sthash.l7UWg3yj.dpuf

mardi 6 décembre 2016

Ganden Ngamchö 2016 : le 23 décembre

Cette année, le Ganden Ngamchö (dGa' ldan lnga mchod) tombe le vendredi 23 décembre.

Le Ganden Namchö commémore le passage en nirvana de Jé Tsongkhapa, fondateur du monastère de Ganden (dGa' ldan) et partant de l'école des guélougpa.
Il est célébré non seulement par les guélougpa, mais plus généralement par tous les Tibétains, toutes écoles confondues. 

Que peut-on faire ? Par exemple :
- allumer des lumières (sous n'importe quelle forme) ;
- réciter le "miktséma" - dmigs brtse ma -, en hommage à Jé Rinpoche ;
- réciter le Ganden lhagyama (dGa' ldan lha brgya ma), guruyoga invoquant Jé Rinpoche ;
- lire une biographie de Jé Rinpoche et formuler des voeux pour suivre ses traces ;
- accomplir toute action bénéfique qu'il serait possible de faire.

Que signifie Ganden Ngamchö" ? 

dGa' signifie "aimer, "joie", etc.
ldan a le sens de "avec" (être muni de...)
dGa' ldan est le nom tibétain de Tushita - la Terre Pure (= le Paradis) de Maitreya ; c'est aussi le nom du monastère fondé en 1409 par Jé Rinpoche.

lNga, prononcé Ngam par attraction vocalique, est ici un chiffre contracté pour 25 : le 25ème jour du 10ème mois lunaire, date du décès de Jé Rinpoche.
mchod veut dire "honorer" et/ou "offrandes".

Il s'agit donc des "offrandes du 25ème jour (du 10ème mois) de / à Ganden". 


samedi 3 décembre 2016

Le 103e Ganden Tripa, chef de l'école gélugpa


Depuis le 5 novembre 2016, l'école gélugpa a un nouveau chef, le 103e, en la personne de S.S. Tri Rinpoche Lobsang Tenzin, naguère connu sous le nom de Kousho Sérsha ("chapeau jaune"), qui remplace Trizur Rinpoche Rizong Sey Thubten Nyima Lungtok Tenzin Norbu.

Depuis le XVIe siècle, ce sont en alternance les plus anciens des abbés retirés des collèges tantriques de Gyumed et Gyutö qui tous les six à sept ans se relaient sur le trône de Ganden, à la suite de Jé Tsongkhapa.

S.S. Tri Rinpoche Lobsang Tenzin, né en 1937 dans le Khams, est un géshé érudit de Drepung Loseling, disciple de Khensur Pema Gyaltsen, Shakor Khen Rinpoche Nyima Gyaltsen, Kyabje Denma Lochoe Rinpoche, Tehor Gen Lobsang Dhondup, et bien sûr Kyabjé Ling Dorjechang, Kyabje Trijang Dorje chang et SS le XIVe Dalaï Lama.

Alors qu'il était abbé de Gyutö, fin 1995, S.E. Tri Rinpoche Lobsang Tenzin est venu en France à la tête d'un groupe de moines invités pour une série de prestations, les voix diphoniques des collèges tantriques étant fort célèbres. A cette occasion, l'Institut Guépèle a eu la joie et l'honneur de les accueillir à Veneux-les-Sablons lors d'une grande fête bouddhiste. Ce n'était pas officiellement prévu, mais le "hasard" est parfois étonnant...
Il s'est trouvé que cette année là, le séjour des moines de Gyutö a coïncidé avec de grandes grèves des transports publics. Faute de métros et de bus et par un temps glacial, les salles de spectacles parisiennes étaient tristement vides...
La foi soulevant les montagnes, avec la bénédiction de Dagpo Rinpoche et le concours de partenaires altruistes, en l'espace de deux ou trois jours, quelques bénévoles de l'Institut Guépèle (dont notamment Jenny F., Antony B. et moi qui avons bien pataugé dans la neige) ont réussi à organiser trois événements qui ont fait salle comble, respectivement au gymnase de Bois-le-Roi (merci V. B.), en l'église de Samois (merci, Monsieur le Curé) et bien sûr à l'Institut, à Veneux-Les Sablons.
De beaux souvenirs de moments rares et privilégiés.