jeudi 1 septembre 2016

Sus à l'obscurantisme

En ce jour de rentrée scolaire, une idée point en mon esprit enfiévré : éduquer et instruire, avec respect et bienveillance, pourraient-ils s'avérer plus féconds qu'interdire, humilier et exclure ?

Il y a deux mille cinq cents ans environ, le Bouddha Shakyamouni prôna la sagesse, au sens de discernement.
Il précisa que la combinaison idéale était sans doute sagesse + bienveillance.  


Chiche d'essayer ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire