vendredi 27 juillet 2012

Des autoperceptions

Parmi les perceptions directes ou encore immédiates - mngon sum -, certains philosophes bouddhistes admettent les autoperceptions : rang rig (= rang rig mnon sum).
C'est le cas des  sautrantrika, des cittamatrin et des svatantrika

Autrement dit, les autoperceptions sont réfutées par les vaibhashika et les prasangika, qui n'en voient pas l'utilité.

La définition de rang rig est "'dzin rnam", littéralement "aspect  saisissant", cad jouant le rôle de sujet appréhendant l'objet : gzung rnam, "aspect saisi" (ou encore "aspect perçu").

Elles se déclinent également en trois catégories :
* perceptions (initiales) avérées / pramana
* perceptions avérées consécutives
* perceptions machinales 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire