mardi 21 août 2012

Méthode et sagesse

L'obtention de l'état de Bouddha suppose d'opérer l'union entre la "méthode" et la "sagesse".

La sagesse (shes rab) a pour aspect principal la compréhension de la vacuité.

La méthode (thabs) inclut toutes les autres qualités, de la générosité à la concentration en passant par l'éthique, le point d'orgue étant l'esprit d'Eveil, aspiration foncièrement altruiste à devenir Bouddha, fondée sur une compassion et un amour portant désormais à égalité sur tous les êtres souffrants.

Le challenge est donc de parachever tant le discernement que les qualités du coeur.

Une intelligence dépourvue de bonté s'avère sèche sur fond d'égocentrisme.
La bonté dénuée  de discernement peut faire commettre pas mal de bêtises, comme le souligne un vieil adage  bien de chez nous : L'enfer est pavé de bonnes intentions.

Comme le soulignait Atisha, tant qu'on n'a pas développé la clairvoyance en réalisant le calme mental, on risque fort de se fourvoyer tout en voulant bien faire.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire