mercredi 27 février 2019

Musée Guimet - Nara, trois trésors du bouddhisme japonais

Pour la première fois prêtés hors du Japon, sont présentés en France deux gardiens, trésors nationaux, et une effigie en bois du bodhisattva Jizô, classé « bien culturel important ».

Nara – Trois trésors du bouddhisme japonais – Guimet - Musée guimet



23 janv. 2019 - Un prêt exceptionnel est accordé par la préfecture de Nara au musée national des arts asiatiques – Guimet, dans le cadre de Japonismes ...



Exposition : Nara, trois trésors du bouddhisme japonais / Le principe ...



26 février 2019 -  Sophie Makariou vous parle de l'exposition "Nara, trois trésors du bouddhisme japonais", et Myriam Benraad de la visite du président irakien ...

mardi 26 février 2019

Quelle est la vision de la mort selon les grandes religions?

Article concis, mais pas inintéressant :


«Le bouddhisme accepte la conception hindoue de renaissances qui dépendent des conséquences d'actions bonnes ou mauvaises karman, mais va ...

lundi 25 février 2019

Les 12 préceptes de l'esprit d'Eveil aspiration avec promesse

Un pratiquant peut faire apparaître l'esprit d'Eveil sous la forme de l'aspiration à devenir Bouddha pour le bien de tous les êtres, sans encore aller jusqu'à prendre l'engagement d'accomplir toutes les  pratiques de bodhisattva, mais en se promettant déjà de ne jamais se détourner de ce but.

Ce serment une fois pris, l'application de 12 préceptes permettent au pratiquant d'aller jusqu'au bout, cad l'Eveil suprême, quel que soit le temps nécessaire pour y parvenir.

Sur les 12  4 préceptes concourent à préserver l'esprit d'Eveil tout au long de la vie en cours, et les 8 autres lors des vies suivantes, jusqu'à la réalisation de l'Eveil suprême.

1 Les 4 préceptes pour maintenir l'esprit d'Eveil dans cette vie
1 - Songer aux bienfaits de l'esprit d'Eveil 3 fois le jour et 3 fois la nuit.
2 - Procéder à la production de l'esprit d'Eveil 3 fois le jour et 3 fois la nuit.
3 - Réunir les deux accumulations, de mérites et de sagesse.
4 - Ne jamais abandonner un être (c.a.d. à propos de qui que ce soit, ne jamais penser que jamais on ne fera rien pour lui).

2 Les 8 préceptes pour maintenir l'esprit d'Eveil dans les vies suivantes
Ils sont répartis en 2 groupes en miroir : 4 attitudes à éviter ; 4 attitudes à adopter.

21 Les 4 dharmas noirs à éviter
1 - Mentir avec malveillance au maître, à l'abbé, à ses parents.
2 - Critiquer des personnes dotées de qualité (à portée d'oreille).
3 - Inspirer du regret à quelqu'un qui a bien agi.
4 - Sans raison valable, faire montre d'hypocrisie et de duplicité.

22 Les 4 dharmas blanc à mettre en œuvre
1 - Adopter un langage véridique (cad rejeter le mensonge).
2 - Considérer tout être en tant que guide, en tant que maître.
3 - Aider les personnes qui auraient de manifestes tendances mahayanistes à s'engager dans cette voie (bien évidemment, sans jamais forcer qui que ce soit !).
4 - Faire montre de droiture, de probité.



Les degrés de l'esprit d'Eveil et les implications

L'esprit d'Eveil བྱང་ཆུབ་ཀྱི་སེམས་ est l'aspiration désormais spontanée à devenir Bouddha de manière à accomplir les deux buts : le bien d'autrui et de soi-même.

Cette aspiration à l'Eveil suprême comporte plusieurs degrés, qui correspondent à des niveaux d'engagement croissant.
* aspiration sans plus  -> pas d'engagement
* aspiration assortie de la promesse d'aller jusqu'au bout -> 12 préceptes
* engagement formel -> prise des vœux de bodhisattva
NB Selon la manière de les décomposer :  4 vœux, ou 14 vœux, ou 18 vœux principaux + 46 secondaires

Nuit des idées "Face au présent"

Une amie m'a envoyé un article à propos d'un événement annuel fort intéressant : La Nuit des idées, dont la 4ème édition a eu lieu récemment, sur le thème "Face au présent".

J'espère que des bouddhistes ont pu y prendre prendre, avec des représentants de diverses branches, car les points de vue sont sensiblement différents sur la question du temps et de l'instant présent.

Mais si ! Ce pourrait être compatible avec notre sacro-sainte laïcité française !
Un bouddhiste n'étant pas nécessairement un religieux, un philosophe bouddhiste pourrait être fréquentable. :-)

dimanche 24 février 2019

Fi de la compassion et de la générosité

Un panneau sur la devanture d’un bureau de poste à Nevers (Nièvre) fait les gros titres de l'actualité (l'indignation soulevée est quant à elle réconfortante).
"Il est interdit de donner de l’argent aux SDF, sous peine d’amende."

On vit une époque formidable
Où donner une piécette à un SDF ou pire, fournir un abri ou autre aide logistique à un sans-papiers, deviennent des délits.
Où des tentes et des sacs de couchage procurés aux sans-abris peuvent être impunément détruits par les forces de l'ordre.
Où des montagnes de nourritures invendues sont impunément rendues inconsommables, en dépit d'une loi récente.
Où en revanche un malheureux qui prend de la nourriture jetée dans une poubelle peut se retrouver en prison pour vol - bon, l'avantage, c'est que là, il a un toit et des repas, mais quand même...


De quoi alimenter une rumeur selon laquelle certains dirigeants contemporains seraient plus enclins à combattre les pauvres que la pauvreté.
Heureusement qu'une rumeur, c'est faux... Espérons.

L'Abbé Pierre nous manque bien ! Et Coluche aussi. 
Deux styles (doux euphémisme), mais un combat commun pour fournir au moins un toit et du pain à la veuve et l'orphelin, et plus de préférence.



mercredi 20 février 2019

Appel de Beauvau

Appel de Beauvau
 19 février 2019 
 
Aux côtés de Nicole Belloubet, Garde des Sceaux, ministre de la Justice et de Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur a réuni Place Beauvau les représentants des principaux cultes ainsi que des principales familles convictionnelles et philosophiques pour condamner ensemble solennellement les actes antisémites commis dans notre pays ces derniers mois, et appeler « à un sursaut des consciences et à l’engagement de chacun ».

Une déclaration commune (ci-jointe) a été co-signée et présentée à l’issue de la rencontre.

Télécharger : Format pdf [0,09 MB] 

Les bons côtés de la souffrance

Cf. Bodhicaryavatara de Shantideva (§ 21, VI)

                « Par ailleurs, la souffrance a d'excellentes qualités :
                  Nous affligeant, elle dissipe notre arrogance,
                  Nous rend compatissant envers les êtres du samsâra,
                  Nous fait éviter les fautes et aimer la vertu. »

dimanche 17 février 2019

Les mots, ces conventions


Mais non, les mots n'ont pas de nature propre, et pas de sens intrinsèque non plus.





samedi 16 février 2019

mardi 12 février 2019

Mönlam chén-mo 19 février 2019

Depuis le 3ème jour du 1er mois lunaire (le 5 février), les gélugpa mais pas seulement eux célèbrent le Mönlam སྨོན་ལམ་ཆེན་མོ་, littéralement "la Grande Prière".
Le jour culminant est la "grande fête des miracles" ཆོ་འཕྲུལ་དུས་ཆེན་, le jour de la pleine lune - cette année,  le 19 février.

Cette période commémore les joutes en pouvoirs supranormaux (et aussi dialectiques), qui opposèrent autrefois à Shravasti le Bouddha Shakyamouni et six grands Maîtres hindouistes, et dont le Bouddha sortit vainqueur.

Depuis que Jé Tsongkhapa institua le Mönlam à Lhasa, en 1409, c'est sans doute l'une des plus grandes fêtes tibétaines. Jusqu'aux heures noires de l'histoire récente (révolution culturelle notamment), la seule interruption avait duré une vingtaine d'années, au début du XVIème siècle, suite à des luttes de pouvoir - politique - entre des dirigeants karma-kagyu et gélugpa.

Traditionnellement, c'était durant le Mönlam placé sous la présidence du Ganden Tripa, le chef suprême de l'école gélugpa, que se déroulaient les examens finaux des géshé lharampa - "géshé de Lhasa" - sélectionnés parmi les plus brillants étudiants des "trois piliers" : Drépung, Séra et Ganden.

lundi 11 février 2019

De la terminologie - exemples de la naissance et de la compassion

Pardon de revenir pour la xème fois sur un de mes thèmes de prédilection : la difficulté de traduire en général, qui plus est de langues non européennes,
qui plus est dans un cadre de pensée complètement différent de ce dont nous avons l'habitude en Europe, tel que le bouddhisme.
Oui, je ressasse. Mais c'est un point important.

Comme tout le monde ne peut pas prendre le temps d'étudier une ou deux langues d'Asie, et que de toute façon, ce ne serait pas non plus une solution à long terme, il faut bien passer par des traductions.

En tâtonnant.
En rappelant que les mots n'ont pas toujours le même sens, selon les contextes - c'est d'ailleurs net en philosophie occidentale.
En soulignant que, même si c'est pénible, le seul moyen d'arriver à à peu près se comprendre, c'est de partir des définitions internes, en l'occurrence bouddhistes, et de réfléchir à partir de là, et non des définitions habituelles du Larousse ou du Robert.

Prenons l'exemple d'un mot tout simple : naissance.
Dans le contexte bouddhiste (des traités), "naissance" désigne certes aussi la venue au monde au sortir de l'utérus maternel, mais pas que.
"Naissance" inclut toute la durée de vie, depuis l'instant de la conception jusqu'à l'instant (inclus) de la mort, et englobe le type de naissance prise (humaine, animale, etc.).

Autre exemple : compassion
Pour comprendre l'état d'esprit évoqué dans le bouddhisme, il ne faut surtout pas se fonder sur  l'étymologie latine.
Ici, il ne s'agit pas de "souffrir avec".
Il s'agit de prendre conscience de la souffrance d'autrui, et de la juger inacceptable.
D'où ensuite l'aspiration à agir pour protéger autrui de la souffrance. La meilleure aide étant de lui expliquer comment faire pour se tirer de là.

vendredi 8 février 2019

Par quoi commencer ?

Par quel bout prendre la pratique du bouddhisme ?

Eh bien, pourquoi pas par le début ?

Pour un bouddhiste, c'est la prise de refuge. Qui a l'avantage d'inclure toutes les étapes de la voie qui mène à l'Eveil.

Pour un non bouddhiste, eh bien, pourquoi pas l'éthique ?
En y associant les autres qualités fondamentales : générosité, patience, enthousiasme, concentration, sagesse.
Et tant qu'à faire, en essayant de penser à encadrer avec une bonne motivation et une dédicace.

Nature de Bouddha

Un point essentiel de l'Enseignement du Bouddha est sans doute la notion de nature de Bouddha, que possède tout être.
Tous les êtres.
Pas seulement les êtres humains.
Pas seulement les humains de sexe masculin. :-)

Cette notion est interprétée de manière diverse selon les systèmes philosophiques et autres branches du bouddhisme (voies progressive ou subitiste).

Peu importe.
L'important est l'idée qu'un jour ou l'autre, tout être parvient à l'Eveil. Et donc à la libération de toute souffrance.
Tout être devient un jour ou l'autre un Victorieux - un Bouddha.





mardi 5 février 2019

Meilleurs vœux


lundi 4 février 2019

Losar 5 février 2019

En 2019, le Nouvel An lunaire tombe le mardi 5 février selon le calendrier tibétain, et plusieurs autres calendriers asiatiques.

Ce sera une année du cochon de terre.